Programmée à l'origine pour le mois de mars, la tenue de Light + Building 2020 a été contrecarrée par la crise actuelle du coronavirus et la décision avait donc été prise de repousser le Salon leader mondial dédié à la lumière et à la technique des bâtiments au créneau du 27 septembre au 2 octobre. D'un commun accord avec ses partenaires, Messe Frankfurt a subséquemment pris les mesures adéquates afin que cet événement décalé se déroule de manière optimale. Dix semaines après ce premier report et après une réévaluation de la situation présente, il est apparu qu'une préparation et une réalisation en bonne et due forme de la manifestation n'étaient pas garanties car le gouvernement fédéral et les länder ont conjointement décidé de ne pas autoriser le déroulement de grandes manifestations en Allemagne avant la fin août au plus tôt. Les réglementations concernant les voyages et les interdictions de rassemblements ont des répercussions cruciales dans l'organisation de manifestations de tout type. Et l'exigence du secteur mais aussi de l'économie dans son ensemble est à cet égard de réaliser un Salon phare mondial Light + Building en adéquation avec les attentes des clients, sa conception et une garantie de performance. Les circonstances actuelles ne permettent pas à Messe Frankfurt de satisfaire à cette exigence.

"Les conditions présentes en sus des restrictions globales maintenues en matière de voyages et d'une mise en danger potentielle de la santé des personnes rendent impossible une tenue de Light + Building en 2020", observe Wolfgang Marzin. "Dans le même temps et dans l'intérêt des exposants comme des visiteurs, nous nous devons de leur éviter en temps voulu des dépenses inutiles. Il nous a été difficile d'opter pour cette mesure mais nous réorientons maintenant notre énergie afin de préparer la mise en œuvre du prochain rendez-vous régulier de Light + Building en 2022." Cette disposition impacte également Intersec Building. Plate-forme entièrement consacrée à l'ingénierie de la sécurité connectée, ce format célébrera donc sa première édition en 2022 comme partie intégrante de Light + Building.

"Pour les entreprises des techniques d'éclairage et de la technologie des bâtiments, Light + Building revêt une importance toute particulière – les branches peuvent se projeter loin dans l'avenir grâce aux toutes dernières technologies. Autant nous regrettons d'annuler le Salon, autant nous adhérons à ce choix. Face aux multiples incertitudes et défis, il était juste de prendre maintenant cette décision commune, dans le dialogue et dans un esprit de partenariat", commente Michael Ziesemer, président de l'Association allemande de l'électrotechnique et de l'électronique ZVEI.

Daniel Hager, président du groupement professionnel des systèmes d'installation électrique au sein de la ZVEI, ajoute: "Dans la situation actuelle, nous n'aurions pas pu vivre cet esprit positif, collaboratif et innovant qui est depuis toujours constitutif de Light + Building. En ce moment tout le monde a l'esprit ailleurs et la distanciation sociale ne sied guère à un Salon. C'est pourquoi nous devons tous tourner nos regards vers l'avenir: ce Salon doit rester le phare de notre branche et perdurer comme plate-forme d'échange qui regorge d'idées. Je suis convaincu qu'en mars 2022 nous bénéficierons pour la manifestation d'une meilleure base de départ, riche d'une énergie nouvelle."

Manfred Diez analyse le contexte du point de vue du groupement professionnel de l'éclairage au sein de la ZVEI: "L'industrie de l'éclairage est un segment très innovant qui offre une foule de technologies et de produits nouveaux et Light + Building constitue l'un de nos principaux instruments pour les présenter à un vaste public. Afin qu'il le reste, nous devons tous agir de concert", poursuit le président de ce groupement professionnel.

Lothar Hellmann, président de l'Association allemande des entrepreneurs en électricité et télématique ZVEH, souligne en parallèle: "Au fil des 20 dernières années, Light + Building est devenu 'la' plate-forme qui concentre les informations et les technologies de tout le secteur. C'est l'intensité des échanges qui fait du Salon phare mondial un événement si incontournable. En dépit de toutes les possibilités qu'offre la communication moderne, rien ne remplace l'entretien personnel – voilà une expérience importante que nous faisons dans cette crise du Covid-19. C'est donc dans le plaisir de l'anticipation que j'attends Light + Building 2022 où la lutte contre le réchauffement climatique, l'électromobilité et la digitalisation constitueront des points forts essentiels."

Holger Heckle, président de l'Association allemande des grossistes en matériel électrotechnique VEG, précise par ailleurs: "Nous pouvons pleinement comprendre cette option. Il est éminemment regrettable pour le secteur électrique que Light + Building ne puisse avoir lieu en 2020 et que nous devions nous passer de notre principal Salon cette année. Mais la santé est primordiale."

Pour 2020, la branche doit donc reprendre son souffle afin de revenir encore plus puissamment – à Light + Building 2022.

Light + Building et Intersec Building auront lieu du 13 au 18 mars 2022 à Francfort-sur-le-Main.

En savoir plus :
light-building.messefrankfurt.com
www.messefrankfurt.com

Copyright 2013 - Magazine des professionnels de la Filière Électrique - Électro magazine